Accueil Le dernier C de CFTC
Le dernier C de CFTC PDF Imprimer Envoyer

 Qui sommes-nous ?

 

«La Vie à Défendre» dans l’Entreprise  

 

L’entreprise, publique ou privée, a changé. Le marxisme, qui prétendait qu’il suffirait de supprimer la libre entreprise pour vaincre la misère, a échoué. De la même façon, partout où les structures économiques ont été pensées ou repensées pour permettre l’épanouissement du libéralisme économique, que ce soit en Amérique Latine, aux Etats Unis, en Grande Bretagne ou dans les pays de l’ex-URSS, l’impasse est au rendez-vous :

 

La crise s’est installée, avec son triste cortège de chômeurs et de laissés pour compte.  

 

Les salariés n’acceptent plus d’être traités comme des moutons. Le Travail n’est pas une matière première comme une autre, qui peut être gérée en «flux tendu». L’heure est au partenariat, à la responsabilité partagée.

 

Cela commence par un juste salaire, la participation aux résultats, et l’intéressement. Mais c’est aussi la participation à la gestion et à l’organisation du travail. C’est la subsidiarité, c’est-à-dire te maximum de responsabilités pour chacun dans son travail.

 

La réussite de l’Entreprise est inséparable de l’épanouissement de ses salariés, C’est la base d’une nouvelle écologie du travail.  

 

«La Vie à Défendre» pour les familles

 

La famille est l’avenir de l’Homme. Elle est, depuis toujours, au centre des préoccupations de la CFTC. C’est là que la vie est accueillie, protégée, que l’enfant peut se développer pleinement. Il est urgent de promouvoir des politiques sociales, dont l’objectif principal soit la famille elle-même Les impératifs matériels ne doivent plus contraindre les parents qui ne le souhaitent pas à exercer simultanément une activité professionnelle à temps plein, quand ils ont des enfants à charge. La CFTC réclame l’institution d’une véritable «Allocation de libre choix».

 

La défense de la famille, c’est aussi mettre fin aux galères du boulot qui «bouffent» l’existence (travail pénible, de nuit, du dimanche, trajets interminables, etc. ...). C’est aussi un urbanisme à taille humaine qui facilite la sécurité des personnes.

 

«La Vie à Défendre» par la solidarité

 

Le syndicat est un trait d’union entre les salariés. Il est là pour protéger les plus faibles, et organiser la solidarité. Le plus urgent est de faire reculer le chômage, par l’engagement des Entreprises, des Branches Professionnelles, et des Régions, pour la formation, l’innovation, et l’insertion des personnes sans emploi.

 

Les Pouvoirs Publics doivent développer les infrastructures qui facilitent la vie économique, et encourager les formules qui visent à multiplier les emplois (réduction du temps de travail, temps partiel, année sabbatique, préretraite progressive ...).

 

Etre syndiqué à la CFTC c’est vivre la solidarité entre Cadres et non Cadres, comme entre professions. C’est aussi être informé autrement, savoir qu’on sera défendu en cas de besoin, et qu’on participera à la construction d’une société plus fraternelle.

  

«La Vie à Défendre» dans le Monde

 

En Europe et au-delà, la CFTC agit avec la Confédération Mondiale du Travail, pour m en application les Valeurs Sociales Chrétiennes. La construction européenne est une chance historique, à condition qu’elle ne soit pas seulement «l’Europe des marchands», mais que chacun bénéficie de sa juste part du progrès économique.

 

L’immigration massive des années de croissance, pose aujourd’hui des problèmes considérables. Son arrêt est indispensable, mais la CFTC refuse l’égoïsme national. L’aide au développement des pays d’origine est la meilleure réponse aux difficultés liées à l’immigration. C’est pourquoi la CFTC mène des actions de coopération dans le monde entier, pour un ordre économique mondial plus juste.

  

Vous approuvez les orientations de la CFTC ?

 

C’est probablement parce qu’elles sont l’aboutissement de valeurs qui depuis deux millénaires façonnent les consciences, pour déboucher sur une certaine idée du respect de la personne humaine, de la justice sociale fondée sur l’équité et l’équilibre entre les «droit et les «devoirs», et de la primauté de l’épanouissement de la personnalité individuelle sur la productivité.

 

Les orientations de la FTC, sont la synthèse du patrimoine culturel de la Société dans laquelle nous vivons, patrimoine aujourd’hui menacé avec l’émergence de «l’argent roi» et la référence abusive à des «lois économiques» décadentes, prétextes à justifier l’enrichissement du plus petit nombre par la recherche de «sur-profits» immédiats, dont la finalité est d’asservir l’Homme à l’Economie, alors que la seule justification de cette dernière est d’être à son service pour assurer son bien-être.

  

La CFTC a besoin de VOUS, qui partagez son idéal !

 

De plus en plus nombreux, les salariés de la profession bancaire manifestent leur soutien à la démarche de la CFTC, à ses orientations et à son action, à l’occasion des élections professionnelles. Cette prise de conscience est la manifestation d’une volonté toujours plus nettement affirmée de prendre son destin en main.

 

Avec les restructurations annoncées ou prévisibles, les regroupements envisagés des établissements bancaires, et les réorganisations des banques étrangères en France,  

 

Qui peut être assuré de ses lendemains ?

 

Le milieu bancaire est confronté aux projets de suppressions d’emplois massives, à la mauvaise foi fréquente de Directions qui prennent prétexte de la situation pour chercher à imposer, à tous leurs salariés, des contraintes de flexibilité d’horaires, et des conditions de travail incompatibles avec une vie personnelle et familiale normale,

 

Qui peut rester indifférent ?

 

C’est VOTRE avenir qui est en train de se jouer !

 

C’est peut-être, aussi, une chance historique qui s’offre à VOUS de faire triompher VOS conceptions de l’Organisation du Travail et du partage des responsabilités au sein de l’Entreprise, en soutenant et participant à l’action de la CFTC !

 

Ensemble, nous pouvons AGIR, pour que notre avenir soit celui que nous déciderons !

 

La FTC, rompant avec la morosité savamment orchestrée par les Directions des Établissements bancaires, dont les objectifs ne sont pas tous avoués, est ambitieuse pour l’avenir de la profession Les atteintes connues et prévisibles contre VOTRE emploi, vos rémunérations et vos conditions de travail l’y incitent. C’est peut-être une des dernières garanties qui subsiste de sauvegarder ce qui peut l’être encore !

Pour relever ce challenge, la CFTC doit être toujours plus représentative, pour mieux faire entendre VOTRE voix.

 

Ce challenge, la CFTC a besoin
de vous pour le relever

 

VOUS qui vous reconnaissez dans les orientations de la CFTC, VOUS qui approuvez son action et ses prises de position, VOUS qui êtes las de laisser aux autres le soin de décider pour vous, il est probablement temps d’interroger votre conscience. Dans le contexte économique et social qui est celui des banques françaises, où les gains de productivité et les restructurations n’ont pas fini de jouer leur rôle destructeur d’emplois, où votre pouvoir d’achat connaît l’érosion que vous constatez, où les menaces sur vos conditions de travail se précisent, n’est-ce pas man un instinct de survie élémentaire que de vous mobiliser, avec la CFTC, pour défendre votre avenir, et l’émergence d’une organisation du travail plus solidaire et plus humaine ?

 

La CFTC fait de la réalisation de ces objectifs une priorité, persuadée, qu’ensemble…

… nous pouvons réussir !

 

L’idéal de «la Vie à Défendre», que vous partagez avec nous,

 

mérite de s’investir totalement dans son avènement